top of page

A PROPOS DE MOI

IMG_2945-Modifier.jpg

Qui suis-je ?

Hello ! Moi c’est Monica, j’ai 28 ans et je vis à Bruxelles. Adoptée en Colombie à l’âge de 1 an, c’est toute petite que, déjà, on me découvrait des qualités créatives et un amour prononcé pour la nature. Touche-à-tout dès le plus jeune âge, je me passionne très vite par le chant, le théâtre, la danse, la peinture et, bien sûr, la photographie. 

 

J’apprécie l’art dans son entièreté mais, ce que j’aime par-dessus tout, ce sont les gens. Rencontrer des personnes singulières, découvrir leurs histoires, c’est ce qui me fait vibrer. Combiner l’art et l’humain m’est alors apparu comme une évidence.

 

Pourquoi la photographie ?

Un jour, un proche de ma famille qui est lui-même photographe, m’a offert pour mes 16 ans mon tout premier appareil photo. Et, pour être franche, je n’ai plus vraiment arrêté de mitrailler mon monde depuis. J’étais encore jeune, je ne savais pas exactement ce qui me plaisait dans la photo, mis à part une chose : photographier des gens.

 

J’aime apprendre de mes modèles, faire apparaître qui ils ou elles sont à travers l’objectif. Aujourd’hui encore, c’est ça qui me parle vraiment. Quand j’ai commencé le boudoir (un style de photo par laquelle le modèle peut exprimer sa sensualité de manière élégante et raffinée) les retours des femmes qui venaient se faire photographier chez moi étaient très émouvants, parfois très personnels. Elles me disaient que, grâce à mes photos, je changeais leurs vies. C’est vraiment là que je me suis dit : c’est ça, c’est ce que je veux faire. Si je peux aider des femmes à se réconcilier, même un peu, avec elles-mêmes, c’est définitivement ce qui compte vraiment. Créer ensemble quelque chose de beau qui leur ressemble. D’ailleurs, je n’ai presque jamais fait le même décor deux fois, tant celui-ci est personnel au modèle. Ça me plaît de prendre le temps de discuter avec chaque personne pour comprendre qui elle est et surtout qu’elle puisse se sentir bien dans son décor à elle. 

 

Ma mère dit souvent que j’aurais dû être psychologue ou assistante sociale tant l’humain me passionne. Mais, sans l’art, je suis une bougie qu’on étouffe et qui finit par s’éteindre. J’ai besoin de la création autant que de boire, manger ou dormir.

 

Mes autres centres d’intérêts ?

Alors là, la liste est longue ! Déjà, il y a le chant. Je chante depuis que j’ai 6 ou 7 ans et aujourd’hui je l’enseigne. Je fais de la danse, du théâtre, du dessin, de la peinture, de la cuisine, je me passionne également pour l’ésotérisme, l’équitation, les animaux en général (j’ai 2 chiens et 2 chats) et je m’occupe de mes plantes avec amour ! Comme je l’ai dit, je suis passionnée de tout ! 

 

En secondaire, j’ai fait mes études en dessin. Si je le pouvais, j’apprendrais toute ma vie. Mais les interrogations et les examens me rebutent donc ça ne sera pas pour moi…! J’ai suivi une formation supérieure de comédie musicale, je suis donc comédienne, chanteuse et danseuse. J’ai joué dans plusieurs comédies musicales et fait un peu de figuration. J’ai été professeur de théâtre et de danse, mais c’est le chant que j’ai décidé de continuer de transmettre.

 

Où en suis-je actuellement ?

Je suis fière de m’être battue pour vivre de mes passions même si ce n’est pas facile au quotidien (surtout depuis l’époque Covid). Aujourd’hui, je suis sereine dans ce que je fais. Je me sens totalement en accord avec moi-même. Même si je me sens souvent épuisée, car la charge mentale est lourde. Je suis malgré tout contente de mon évolution au fil des ans. J’espère que cela va continuer positivement, me permettant ainsi de réaliser d’autres rêves encore plus fous. 

 

Mes futurs projets ?

En photographie, j’ai presque chaque jour de nouvelles idées folles. Comme shooter dans un désert, par exemple ! Je vis au jour le jour. Mais qui sait, parfois rêver de grandeur… ça ne tue pas !

 

Sinon, j’ai toujours hâte de rencontrer de nouvelles personnes plus enrichissantes les unes que les autres qui m’inspirent au quotidien. Peut-être bientôt toi ? ;-) Je rencontre des personnes parfois réticentes à l’idée de se faire photographier « Je dois d'abord perdre du poids », « Pas avant que je ne sois plus à l’aise dans mon corps »... Il n’y a pas de « bon » moment pour se faire photographier. Il suffit de venir comme on est. Nous nous suffisons à nous-même. Pourquoi changer ?

 

Les thèmes les plus souvent abordés sont le boudoir, le portrait, mais bien d'autres sont possibles... Impossible de ne pas trouver ton bonheur.

 

N'hésite pas à me contacter si tu as d’éventuelles questions et suis-moi sur les réseaux, je poste tous les jours sur Instagram !

 

Au plaisir de (peut-être) bientôt te rencontrer !

  • clique ici

Instagram: Monica Alejandra Photographie

bottom of page